Recrutement
    Nous contacter

    Passez à l’hybride avec le rasoir Braun... : L'actu conso du 17/09/2021

    20 septembre 2021

    5 sujets au programme de ce numéro : Arrivée du rasoir multifonction par Braun
    Curly propose ses cacahuètes. L’élan passion pour les écrans plats mobilise TCL. La famille Vaubernier, Bons Mayennais, s’installe au rayon lait. Pour finir, GFK/GIFAM : L’électroménager une séduction qui rapporte.

    La Up’Date News est réalisée par We UpSales Channel, avec le soutien d’Upsell, le récapitulatif de l’actualité de la semaine, autour des sujets de la distribution, de la relation client ou du field advocacy. Nous traitons des tendances, des derniers chiffres et nouveautés.

     

     

    Arrivée du rasoir multifonction par Braun

    En ce mois de septembre, Braun lance son premier rasoir hybride pour essayer de concurrencer le OneBlade de Philips

    Pionnier sur le marché du rasoir/tondeuse, Philips, avec OneBlade, voit arriver, à nouveau, un de ses concurrents venir lui faire de l’ombre. Braun présente son nouveau rasoir électrique multifonction ou hybride.

    Prévu pour raser, styliser ou tondre, les Séries X conviennent aussi bien pour la barbe, le corps ou les cheveux. Les deux premières versions sont étanches et rechargeables. Objet compact, pratique et de finitions bien soignées, il intéressera, sans nul doute, la gent masculine. Braun promet une durabilité de ses lames jusqu’à 6 mois.

    Qu’on l’utilise à sec ou sous l’eau, il faudra débourser 60 € pour le premier prix puis 17 € pour les recharges.

    Curly propose ses cacahuètes

    Avec 40 M€ de chiffre d’affaires par an, le grand du snacking de l’apéro nous dévoile ses cacahuètes. Une recette personnelle et gourmande : cacahuètes enrobées, caramélisées puis rehaussées d’une pointe de sel.

    Vico, Intersnack Group, garant de Curly cherche aussi une prise de part de linéaire grâce à cette audace sucrée salée apparaissant après ses pâtes à tartiner ou encore sa recette Curly Donuts. De plus, la marque déclare, sur son emballage, sans colorant, sans conservateurs, sans huile de palme.

    Je rejoins le point de vue du magazine Linaires, car cette arrivée dans le monde des cacahuètes offre une promesse sérieuse face à Twinuts de PepsiCo. Toutefois, il va falloir élargir les recettes et trouver la place nécessaire dans les rayons.

    L’élan passion pour les écrans plats mobilise TCL

    Les grands faiseurs du marché en France sont bien connus, Samsung, LG ou Sony. Mais, TCL, un des leaders mondiaux, ne compte pas rester à la traine.

    « Nous avons eu une année 2020 exceptionnelle avec une croissance de 66 % en volume et de 50 % en valeur, se félicite Frédéric Langin, vice-président des ventes et du marketing pour l’Europe. Et cela continue au premier semestre 2021 avec des ventes en croissance de 83 % en volume ». TCL se classe derrière le grand Samsung avec 11,4 % de PDM.

    La marque a connu de beaux succès sur ses écrans Qled à des prix plus que raisonnables. Aujourd’hui, TCL annonce de nombreuses innovations, dont une référence 8K MiniLed. Son innovation technologique est, entre autres, utilisée par Apple pour équiper ses derniers iPad.

    D’autres annonces ont été faites sur d’autres catégories. TCL cherche bien à renforcer sa place de challenger.

    La famille Vaubernier, Bons Mayennais, s’installe au rayon lait

    Camembert, coulommiers, les Vauberniers font prospérer leur marque Bons Mayennais. Ils intègrent alors, le rayon lait des GMS de l’Ouest pour commencer. La brique de lait est porteuse des ambitions de l’entreprise familiale souhaitant bien un ancrage au-delà de la région Ouest.

    Mise à l’honneur des éleveurs locaux et de proximité, la marque valorise presque 200 éleveurs laitiers faisant vivre ainsi la fromagerie. Un fort désire de marquer ses valeurs respectueuses de l’environnement, le lait est collecté dans un rayon de 40 km et les bêtes bénéficient de 8 mois en moyenne en pâturages. Les agriculteurs suivent les bonnes pratiques portées par la marque pour un lait de qualité.

    Le produit premier est plein de promesses et son emballage est à son effigie, pertinent, décalé et de qualité.

    L’électroménager, une séduction qui rapporte

    Les marques d’électroménager ne sont pas en reste du bénéfice lié aux confinements et à la période COVID-19. Les consommateurs, ayant pris plus de temps pour redéfinir leurs besoins d’aménagements, viennent renforcer la valorisation des innovations développées sur le secteur.

    De juin à mai, le gros électroménager a bondi en valeur de 30 % selon GFK/GIFAM représentant 2,8 milliards d’euros. On projette une croissance à la fin 2021 de 10 % et la possibilité de dépasser la barre des 5 milliards d’euros. Ce contexte favorable engage Samsung à tabler sur une croissance du même ordre.

    « La base de comparaison historique est favorable. Trois appareils d’électroménager sur dix ont été acquis suite à la pandémie », complète Émilie Pin, chargée d’études au GIFAM.

    Les familles en tête de cette croissance sont la cuisson avec + 36 %, le froid +30 % et, légèrement à la traine, avec 24,6 % le lavage. Une plus faible croissance qui relate un acte d’achat faisant majoritairement suite à un changement dû à une panne.

    « La première raison de renouvellement, c’est la panne. Mais en 2020-2021, un tiers des consommateurs ont remplacé leur réfrigérateur par envie. » conclut Émilie Pin

    ========

    Abonnez-vous à la chaîne et au podcast de We Up Sales pour ne manquer aucune actualité.

    ========

    Actualités

    blog-iiner

    CONTACTEZ NOUS

    Soumettez-nous vos questions !

    Nous contacter

    Dans la même thématique

    Upsell, meilleure force de vente externalisée selon les magazines al1 et  al2